Partir à l’aventure … improvisée … avec des enfants!

Partir à l’aventure … improvisée … avec des enfants!

Récit d'une aventure improvisée avec mes filles en Gaspésie.

Croyez-le ou non, partir à l’improviste avec des enfants, c’est réalisable. Je l’ai testé il y a deux semaines et le résultat m’a convaincu. Avec plus de 900km à parcourir, sans musique ( lecteur CD brisé…), sans tablette, sans jeux ni livre, l’aventure a été un réel succès!

 

Ce qui a beaucoup aidé au projet, c'est qu'en quittant le matin après une nuit chez mamie pour mes deux filles de 3 et 7 ans, j’avais, dans la voiture, tout le nécessaire pour débuter l’aventure avec elles puisque leurs bagages étaient encore complets ( quoi que, mon père disait: des magasins, il y en a toujours partout en voyage pour ce qui pourrait manquer ). Par contre, je sais que toutes les mamans peuvent préparer en 15 minutes le nécessaire pour un court voyage.

 

Donc, en parent solo, avec ma voiture en règle et le matériel de survie inclu, j’ai proposé à mes filles de partir à l’aventure. Toutes excitées (probable qu’elles ne savaient pas trop ce que ça impliquait et que mon enthousiasme était contagieux), nous avons pris la route de la Gaspésie ayant deux jours devant nous. Avec plusieurs haltes de plages et de jeux pour se dégourdir et explorer, des paysages magnifiques à regarder tout au long de la route, un peu de jujubes et de crème molle pour garder le sourire et bien des chansons inventées en route, le voyage a été plus que mémorable.

 

Le voyage a créé une synergie entre nous trois qui nous a permis de nous rapprocher réellement et de créer entre mes filles une relation harmonieuse plus profonde. Elles se sont entraidées, écoutées et respectées. Nous avons pu jouer ensemble constamment même sur la route. Les filles ont découvert de nouveaux endroits, de nouvelles personnes. Elles ont vécu de manière improvisée et spontanée, ce qui est, admettons-le, bien naturel à la base pour les enfants. Nous avons suivi nos coups de coeur pour tous nos arrêts. Une plage nous plaisait au loin? Nous arrêtions et trouvions bien souvent toutes sortes de trésors. Pour ce qui est de la nuit, je n’avais rien de prévu mais je ne voulais pas dépenser une fortune. N’ayant pas le matériel de camping, j’ai opté pour une chambre double dans les résidences étudiantes qui m’a couté environ 60$, sans grand luxe mais qui, pour une nuit, faisait amplement l’affaire.

 

 

Les fous rire de mes filles, les étoiles dans leurs yeux devant une foule de découvertes et la liberté ressentie durant ce voyage ont seulement confirmé que parfois, il suffit d’oser partir sans se poser trop de questions, juste suivre son désir d’aventure sans se restreindre à cause de nos enfants. Au contraire, je pense que pour leur créer des souvenirs heureux et remplis d’authenticité, un peu d’improvisation est nécessaire. C’est ce que mon père m’a transmis dans mon enfance, et c’est un précieux cadeau que je souhaite transmettre à mon tour à mes filles. Partir à l'aventure de façon spontanée est une manière de fuir les plans trop précis qui déçoivent des attentes élevées et permet plutôt d'aller à la rencontre de belles surprises inattendues, de découvertes imprévisibles et surtout, cela nous laisse profiter de chaque instant disponible. J'ai aussi l'impression que ça imprègne en nos enfants une forme de courage devant l'inconnu et une plus grande ouverture sur le monde.

 

Comme quoi, l’imprévu peut mener à vivre des moments vraiment magiques et à en garder des souvenirs incroyables. 

Je suis vendue. Et je vais récidiver pour sûr, parce que mes filles sont maintenant officiellement de fières aventurières. Et vous, quel a été votre dernier voyage improvisé?

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
* Champs obligatoires